Poomsae


Les Poomsés

« Poom » signifie la forme, « Se » signifie l’identité.

Un poomsé est une série de mouvements d’attaque et de défense contre un ou plusieurs adversaires imaginaires.
Le poomsé, dont on annonce le nom avant son exécution, débute et se termine par la position tcha riot sogui suivi du salut kyonyé.
Le point de départ doit être également celui d’arrivée après l’exécution.
On doit faire vivre son poomsé, c’est-à-dire faire des mouvements rapides et efficaces afin de faire ressentir une réelle impression de combat.

D’abord appelés Palgwe, les poomsés ont été recodifiés et renomés « Taegeuk » en 1973. Il y a en tout 17 poomsés : 8 jusqu’à la ceinture noire (les taegeuk), puis 9 autres, un par dan.

 

Les Taegeuk

 

Poomse

Symbole

Signification

Description

Vidéo

Il-Jang Le Ciel Dispo Dispo
Hi-Jang Le Lac Dispo Dispo
Sam-Jang Le Feu Dispo Dispo
Sa-Jang Le Tonerre Dispo Dispo
Oh-Jang Le Vent Dispo Dispo
Youk-Jang L’Eau Dispo Dispo
Tchil-Jang La Montagne Dispo Dispo
Pal-Jang La Terre Dispo Dispo

 

Poomsés Dan

  • 1er Dan – Poomse Taeguk 1-8
  • 2ème Dan – Poomse Koryo – Dispo
  • 3ème Dan – Poomse Keumgang – Dispo
  • 4ème Dan – Poomse TaeBaek – Dispo
  • 5ème Dan – Poomse Pyongwon – Dispo
  • 6ème Dan – Poomse Sipjin – Dispo
  • 7ème Dan – Poomse Jitae – Dispo
  • 8ème Dan – Poomse Chonkwon – Dispo
  • 9ème Dan – Poomse Hansu – Dispo

 

Critères d’exécution des Poomsés

 

  • La maîtrise: chaque technique doit être armée avec souplesse selon les Kibon et se terminer avec fermeté et précision selon la hauteur définie. La trajectoire doit être nette, ample et rapide.
  • La puissance: les techniques doivent dégager une grande impression d’efficacité.
  • Le rythme: les techniques devront être enchaînées de sorte que chaque blocage soit instinctivement suivi de l’attaque. D’une manière générale les enchaînements seront rythmés et sans temps morts selon les différentes trajectoires du diagramme.
  • L’équilibre et la stabilité: la maîtrise des déplacements et du corps lors des différents enchaînements est essentielle. Chaque position devra être bien marquée et verrouillée. Les appuis au sol devront être solides et réalisés conformément au kibon. La position et le mouvement du corps devront être contrôlés.
  • Le respect des techniques et du diagramme: le poomsé doit être exécuté dans sa forme originale en respectant l’ordre des techniques, des positions et des directions, mais aussi le diagramme défini par l’exécution du poomsé.
  • La respiration: la respiration doit être synchronisée avec les techniques et les déplacements, elle doit être inaudible. D’une manière générale, l’inspiration se fait en début de mouvement et l’expiration à la fin des différentes phases du poomsé.
  • La concentration: la concentration est extrême dans l’exécution du poomsé afin de pouvoir « vivre son poomsé ». La concentration permet de dégager une unité entre le corps et l’esprit.
  • Le regard: le regard doit être porteur de toute la détermination à l’exécution du poomsé, il doit suivre la direction des enchaînements techniques et des déplacements.

(Source FFTDA)

 

Palgwe

Créés en 1967 les Palgwés Poomsés ont été remplacés par les Taegeuk Poomsés en 1973.
Leurs concepteurs les trouvaient trop proches des Katas, mal adaptés à la progression des débutants et à la subtilité du TaeKwonDo.
Ils ont, comme ensuite les Taegeuk Poomsés, été basés sur la philosophie du TAEGEUK et de ses huit concepts majeurs représentés chacun par un trigamme nommé « Palgwé ».

Ces trigammes sont placés en cercle, en paires opposées.

Ces paires sont: Keon/Gon, YI/Gan, Ri/Gam, and Jin/Seon.

(Source:USA KOREAN TAE KWON DO)