Conditionnement physique


La pratique du Taekwondo offre plusieurs avantages pour le conditionnement physique d’une personne.

La santé est l’un des biens les plus précieux de la vie. Un des plus grands pêchés de l’humanité consiste dans l’abus de ce bien. Selon la philosophie orientale, une personne qui n’abuse ou ne maltraite pas son corps, y compris ses cheveux, est considérée comme obéissante envers ses parents.

La richesse, le pouvoir, la renommée et le bienfait d’avoir une beauté physique sont relativement peu importants en la possession d’une personne qui n’a pas une bonne santé.
Un individu doit à lui-même et à sa famille de maintenir et d’améliorer sa santé.
Selon Confucius «être en bonne santé est une façon pour une personne de démontrer une grande dévotion envers ses parents, la santé d’un enfant étant le plus grand souci des parents».

Le Taekwondo peut être pratiqué seul ou en groupe sans l’usage de poids ou d’équipement particulier.
Il est pratiqué ordinairement seul, sauf pour les combats. Comme le corps a ses propres limites, les blessures ou foulures sont rares et l’amélioration de la condition physique suit le rythme de l’adepte. Des doigts aux orteils, c’est tout le corps qui est mis à contribution.
L’entraînement ne produit pas de gros muscles noueux.

Il tend à changer le flasques tissus gras en tissus maigres. Les muscles épais comme ceux qui sont développés en haltérophilie ont tendance à séparer les vaisseaux sanguins sans en ajouter de nouveaux dans l’espace libre. Ces tissus ont alors de la difficulté à s’oxygéner et disposer de leurs déchets par la circulation sanguine.
Ils se fatiguent alors plus facilement. En Taekwon-Do la répétition de mouvements à faible résistance développe une musculature allongée, maigre et flexible.
De tels muscles ont plus de surface en contact avec les vaisseaux sanguins, produisent une plus grandes endurance et une meilleure sensation de bien-être.

L’accent mis sur les torsions du tronc dans l’exécution des coups de pieds et dans l’action-réaction du mouvement des mains développe un abdomen fort et bien musclé.
Une haute levée de jambe avant la plupart des coups de pieds en Taekwondo développe aussi les côtés du tronc et les muscles intérieurs de la cuisse.

La pratique du Taekwondo est particulièrement intéressante pour les femmes à cause de ce développement de l’abdomen, des hanches et de l’intérieur des cuisses.
Ce sont des endroits importants de la forme féminine à tout âge.
Après un accouchement par exemple ces endroits sont étirés et un peu faibles.
L’entraînement en Taekwondo est idéal pour redonner à ses muscles leur tonus, ce qui se reflète sur la santé et l’apparence complète de la personne.

Un régime d’entraînement typique sur une longue période, impliquant beaucoup de mouvements de tout le corps, augmente le rythme cardiaque et la qualité d’oxygénation du cœur et des poumons.
Il augmente la ventilation en terme d’effet aérobic et donne les résultats suivants :

  1. un fonctionnement plus efficace des poumons
  2. un agrandissement des vaisseaux sanguins, les assouplissants et réduisant leur résistance
    à la circulation sanguine – réduisant en conséquence la pression diastolique du cœur
  3. une augmentation de la quantité de sang particulièrement des globules rouges et de l’hémoglobine
  4. des tissus en meilleure santé, ayant plus d’oxygène
  5. un conditionnement du cœur que procure une réserve d’énergie
  6. un meilleur sommeil et une bonne élimination

L’entraînement tend à normaliser le poids, permettant à une personne qui en manque de gagner des tissus solides, et à celle qui en a trop de perdre du gras. Un entraînement vigoureux consomme environ 600 calories par heure, un des taux les plus élevés dans les activités sportives.
Comme l’utilisation d’environ 3500 calories résulte en une perte de poids d’environ 500g, il est à prévoir qu’un horaire de 6 heures d’entraînement par semaine peut résulter en une perte de 500g par semaine.

Le Taekwondo est un excellent moyen de développer les points suivants, utiles à une bonne performance dans un autre sport :

  1. la force musculaire
  2. l’énergie dynamique – cette habilité à se lancer dans l’action avec ardeur
  3. l’habilité à changer la direction d’un mouvement
  4. l’agilité – cette habilité à déplacer le corps rapidement d’un endroit à un autre dans une espace donné
  5. la flexibilité des jointures, des muscles et des ligaments
  6. la vision périphérique
  7. la concentration et l’habilité à éviter la distraction
  8. la connaissance des mécanismes et techniques de mouvements corporels

La convergence exige de la force musculaire, de l’équilibre et le déploiement d’énergie dynamique, toute la puissance du corps étant dirigée vers un point dans l’espace.
La combinaison de mouvements de base et de formes développe l’agilité et la capacité à changer de mouvements et de directions. Le combat développe la vision périphérique et la concentration.

La procédure établie pour l’entraînement exige un échauffement systématique des muscles et ligaments, augmentant le volume de sang ainsi que la circulation dans les muscles.
Ces exercices d’échauffement développent la flexibilité des jointures, des tendons et des ligaments en plus de prévenir les blessures.

Cette procédure établit aussi des exercices de refroidissement après l’entraînement pour diminuer le volume de sang et de fluide qui se trouve dans les muscles après un exercice exigeant. Si ce n’est pas fait, l’adepte peut ressentir des raidissements et autres malaises.
Les techniques d’échauffement et de refroidissement de même que les exercices de respiration sont d’autres exemples qui démontrent que la mécanique scientifique du corps et la physiologie font partie de la base de l’entraînement en Taekwondo. Le « cri » d’attaque (« kihap ») a aussi son origine dans la philosophie de base. En plus de vouloir démoraliser l’adversaire, le « khiap » resserre les muscles du bas-ventre afin de prévenir les blessures en cas de contre-attaque surprise. L’exhalation ou « grognement thoracique » pratiqué par les haltérophiles ou les lutteurs sert à équilibrer l’augmentation de pression dans le thorax qui peut résulter d’un déploiement vigoureux, empêchant ainsi une blessure à un organe vital.
L’exhalation complète par le « khiap » sert à expulser l’air des poumons et ainsi augmenter la respiration ou la capacité vitale des poumons.

La pratique du Taekwondo est recommandée aux hommes, femmes et enfants.
Elle peut être bénéfique pour la perceptro-motricité, la concentration, la vision, le développement du corps ainsi que le conditionnement aérobic du cœur et des poumons. Elle permet aussi un développement du corps très valable dans la pratique de tout autre sport ou activité physique. Ajouté aux bénéfices évidents en autodéfense et la satisfaction de maîtriser une forme artistique ancienne, le Taekwondo devrait, selon son fondateur, « faire partie de la vie de tout le monde pour toute la vie ».