Le concept de technique


Définition

« La technique est l’ensemble des moyens transmissibles à mettre en oeuvre par l’homme, pour effectuer
le plus efficacement une tâche motrice. »

L’analyse permet d’exercer un travail sur cette définition :

Pour un sujet indéterminé correspond sa propre technique en relation avec ses aptitudes.
Le champion détient la technique la plus efficace. Le champion est celui qui utilise le mieux l’ensemble de ses moyens dans une situation donnée :

« Seul le déjà fait semble révéler ce qui est à faire ».

Qu’est-ce qu’une technique en Taekwondo ?

Si la technique est un ensemble de moyens mis en oeuvre au regard des aptitudes du sujet alors il existe autant de techniques que d’êtres humains. La difficulté d’appréhender le concept de technique en Taekwondo est amplifié par l’écart qui sépare progressivement les représentations propres à la pratique traditionnelle et la pratique sportive. Entre Maître et champion, où se situe réellement le discours sur la technique?

Au delà de cette dialectique qui fixerait pour certains les conditions de réalisation du geste le plus efficace (les adeptes), d’autres pensent que le choix du type d’entrées dans l’activité puis de perfectionnement possibles admet l’idée que la mise en oeuvre des conditions de réalisation du geste génère une efficacité qui n’est ni de l’ordre du maître ni du champion mais issue de l’expérience individuelle (le parcours du maître et du champion n’est pas et ne sera jamais celui de l’élève – diversité des expériences -).

Plus simplement, il est possible sur le plan de l’étude descriptive du geste dit technique, de mettre en évidence quelques principes hors classification en rapport à l’efficacité et cela quelque soit le modèle (maître, champion ou personnel).

Une technique admet dans son acception gestuelle un état initial et un état final : une position de départ et une position d’arrivée.

« La technique est donc l’ensemble des moyens mis en oeuvre pour passer d’un état à un autre. »

Exemple : Etat initial : are maki en ap goubi sogui / Etat final : eulgoul maki en duit goubi sogui

La technique est donc le chemin moteur empreinte par les différents segments du corps (bras – jambes – tronc) pour passer de la position initiale à la position finale. Son nom est identifié comment étant l’état final = Eulgoul maki et le restera même si vous changez l’état initial alors que le chemin moteur est différent – La technique devient-t-elle différentes pour autant ? En théorie : non, puisque l’on ne fait que paramétrer l’état initial.

 

Didactique

C’est avant tout sur ce changement d’état que se situe l’apprentissage de la technique et non sur le simple respect des critères
observables de l’état initial ou final —–> Le Poomsé n’est donc pas l’outils d’apprentissage technique par excellence – l’application poomsé l’est plus (utilité de faire précéder l’enseignement des application poomsé avant celui du poomsé)- Le Hanbon kyeurougui, sebon kyeurougui et kyeurougui sont des outils performants d’apprentissage et de perfectionnement des techniques puisqu’ils vérifient l’efficacité du chemin moteur des segments corporels – Leur enseignement donne un sens à la technique.